L’âge avance et les besoins en santé deviennent plus importants. Pour avoir la garantie de rester en forme, un retraité a tout intérêt à souscrire à une complémentaire santé. Mais pas n’importe laquelle ! Il est impératif que le contrat présente les garanties conformes aux besoins du senior.

La mutuelle santé, un incontournable pour les retraités

La retraite est synonyme de loisirs, de liberté retrouvée, de voyage et de repos. C’est aussi lors de cette nouvelle phase de la vie que les besoins en santé sont plus importants. Bilans globaux, opérations, dépistages réguliers de cancer, soins dentaires, équipements en appareils auditifs et verres progressifs, consultations chez un urologue, rhumatologue, cardiologue, etc. Avec le temps, les dépenses en santé finissent par augmenter, ce qui pèse très lourd sur le budget. Si l’assurance maladie prend en charge le remboursement des frais en se reposant sur le tarif de convention, qu’en est-il des dépassements d’honoraires ?

C’est à ce niveau qu’intervient la mutuelle senior qui indemnisera ces dépenses. Dans la foulée, elle prendra en charge les frais non remboursés par la Sécurité Sociale comme ceux liés au confort durant une hospitalisation, la médecine douce ou encore les implants dentaires. Autant dire que cette complémentaire santé est cruciale pour s’assurer une meilleure vie quand on arrive à un certain âge. Essentielle, oui, mais revers de la médaille : elle est coûteuse. Il est admis qu’en France, une personne âgée débourse chaque mois près de 94 euros pour une mutuelle. Un montant qui a tendance à s’accroître au fil du temps. Dans ce contexte, choisir la bonne complémentaire santé est nécessaire. Pas forcément la moins chère, mais celle qui offre des garanties de qualité conformes aux besoins de l’intéressé.

Les garanties indispensables dans un bon contrat

Une mutuelle de qualité doit fournir les meilleures garanties. Au rang des plus indispensables figurent les consultations médicales. Le dépassement d’honoraires est courant chez beaucoup de praticiens d’où l’intérêt d’opter pour un contrat offrant un taux de remboursement de 250%. Les frais d’hospitalisation remboursable à 450% sont aussi à privilégier. Idem pour les frais auditifs, dentaires et optiques. Les forfaits de prise en charge à ce niveau doivent être intéressants. Enfin, concernant les médicaments, une bonne mutuelle prendra en charge 100% des dépenses y afférentes.

Outre ces garanties indispensables, il existe aussi des garanties facultatives qui présentent beaucoup d’intérêts. C’est le cas des médecines douces, de la chirurgie réfractaire des yeux, des vaccins exotiques ou encore de l’assistance en cas d’hospitalisation ou de maladie.

Quelle complémentaire santé choisir ?

L’étape la plus délicate est de trouver la bonne mutuelle quand on est à la retraite. Deux possibilités existent : conserver la complémentaire santé d’entreprise ou prendre un nouveau contrat auprès d’un autre assureur. Pour le premier cas, la Loi Evin de 1989 autorise un salarié qui part à la retraite de continuer à bénéficier de son ancienne mutuelle à condition qu’il fasse part de sa demande à l’assureur six mois avant qu’il ne quitte l’entreprise. Seul problème : ces contrats d’entreprise incluent des garanties inutiles pour un senior. Elles couvent généralement les contraceptifs, la maternité ou encore l’orthodontie, ce qui ne correspond en rien à ses besoins. D’où l’intérêt de prendre plutôt une autre mutuelle santé auprès d’une nouvelle compagnie. Attention, il ne faut pas tarder à faire cette démarche à cause des limites d’âge de souscription fixées à 65 ou 70 ans.