Les épargnants français se tournent de plus en plus vers ce placement financier. Il fait partie des plus sûrs du moment, malgré certaines particularités toujours difficiles à comprendre. Entre les frais, les supports et les taux, il est fort probable qu’on se perde dans le choix d’un contrat. Afin d’aider les investisseurs à se décider, il existe des critères importants qu’ils doivent certainement prendre en compte. Focus sur les points essentiels de l’assurance vie.

Le niveau de frais de l’assurance vie

Il est nécessaire de faire une comparaison des tarifs affichés dans un contrat par rapport à ceux qu’applique la concurrence. Les frais sur versements sont variables sur le marché. Ils se situent souvent au-delà de 4,50% sur les offres des agences bancaires et des cabinets d’assureurs. En versant 10 000 euros et plus, on peut les négocier pour ne pas excéder 3%. Pour les frais de gestion annuelle, la limite est à 0,90%, et ce, pour les fonds en euros ou en unités de compte. C’est aussi le cas en ce qui concerne l’arbitrage entre les différents supports d’investissement disponibles. Le seuil de 0,5% par opération réalisée est le maximum.

La durée du placement

Il faut s’intéresser à un contrat qui excède les deux ans. On doit cependant faire le bon choix de supports financiers. On sait que les actions peuvent varier à la hausse et à la baisse. Vingt mois seront par conséquent insuffisants pour la récupération des pertes enregistrées, si un repli important survient. D’autre part, le livret d’épargne convient si l’on compte s’offrir une quinzaine de jours des vacances au soleil ou une nouvelle voiture. Malgré un taux d’intérêt faible, il correspond à l’objectif qui est de ne pas perdre de l’argent et non d’en gagner le maximum. Si vous voulez tout savoir sur l’assurance vie autrement dit, il est comme le bon vin. C’est sur le long terme qu’il est plus attractif.

Le profil de l’épargnant

Avant d’investir ses économies, il est nécessaire de se focaliser sur ce critère. Les français ont la réputation d’être de fins épargnants, puisqu’ils mettent de côté environ 15% de leurs revenus. L’assurance vie et tout autre placement financier sont cependant insuffisants pour déterminer le profil d’un investisseur. Certes, il existe plusieurs éléments qui permettent de le définir. L’âge, les objectifs à atteindre (retraite, projet immobilier…) et la situation familiale et financière jouent un rôle important à ce propos. Après l’avoir établi avec précision, il aura conscience du degré de risque qu’il peut prendre en misant ses économies. C’est ainsi qu’il saura également s’il doit opter pour un fonds en euros ou des supports dynamiques.

Les versements et retraits

Il est intéressant de savoir si l’on peut aisément déposer ou retirer son argent. L’assurance vie est célèbre pour son fonctionnement souple, un critère apprécié par bon nombre de souscripteurs. On doit par conséquent vérifier s’il s’agit d’un contrat à prime unique, à versements périodiques ou libres. Il est possible d’alimenter ce dernier comme on le voudrait ou quand on le souhaiterait, et ce, selon les disponibilités du moment.