Bien être

Le cheminement de la pensée positive

Un jour, lors d’un discours, l’ancien premier ministre Jean-Pierre RAFFARIN a parlé de la « positive attitude ». Mot étrange. Expression qui a suscité beaucoup de sourires au sein de la classe politique mais aussi médiatique.

Il n’empêche qu’une décennie plus tard, ce néologisme est encore employé par une partie de la population.

Il résume à lui tout seul un état d’esprit. Une manière de vivre.

La pensée positive, qu’est ce que c’est ?

Toute épreuve ou idée préconçue est à analyser scrupuleusement.

Oui, il ne faut pas refaire les mêmes erreurs commises dans le passé. Apprendre à les gérer avec efficacité et optimisme est un véritable défi. Comme le dit si bien cette analogie « verre à moitié plein ou à moitié vide » tout dépendra de la manière que vous avez eu pour régler ou pallier à la situation problématique qui s’est présentée à vous. Si vous prenez le recul nécessaire, vous verrez que cela ne peut pas être pire. Que cela ne peut qu’aller mieux. Qu’il faut gravir les marches du succès non pas à l’envers et les yeux bandés mais le regard rivé sur la lumière au bout de chemin.

Apprendre à compter sur ses ressources

Un licenciement ? Il vous apprendra quel est le métier ou le domaine d’activité dans lequel vous ne voulez plus être.

Une rupture d’ordre sentimentale ou amicale ? Oui, ça fait mal mais il faut apprendre à se séparer des personnes qui ne peuvent rien nous apporter ou qui nous tirent vers le bas.

Une maladie ? Croire et se battre contre l’enfer d’une pathologie rare est souvent ce qui nous permet de considérer les choses sous un autre angle. Plus d’optimisme. Jusqu’à son dernier souffle, l’envie de profiter de son proche touché par cette affreuse nouvelle nous aide à affronter les tourments et les abimes dans lequel nous sommes plongés à le voir souffrir.

Chacune de ses épreuves est un long processus de combat avec soi même et ses propres démons. Voici quelques exemples de stages de pensée positive qui vous aideront à affronter tous ces événements.